Chargement en cours

La commode de style Restauration et Louis-Philippe

Grandes surfaces lisses aux effets de placage

 

 

Commode Restauration Louis-Philippe à doucine
Commode Restauration Louis-Philippe à doucine

 

 
 

Valeur et marché de la commode Restauration Louis-Philippe

Dès 1820, la mécanisation des ateliers permet une production de mobilier meilleur marché destiné à la petite et moyenne bourgeoisie. Les fabricants de meubles des grandes villes comme ceux de Lyon ou du faubourg Saint-Antoine à Paris produiront en grande quantité de commodes de style Louis-Philippe jusqu'à la fin du XIXe siècle. Cette production est facilitée par la structure simple de ce mobilier aux surfaces lisses faciles à plaquer.

Il existe aujourd'hui de nombreuses commodes de style Restauration et Louis-Philippe sur le marché. Leur côte a tendance à remonter car elles restent très pratique d'utilisation même si leur style aux formes arrondies nécessite de l'imagination pour bien s'intégrer dans un intérieur contemporain. Les commodes aux formes plus droites et à pans coupés sont généralement plus recherchées.

 

Une très belle commode Restauration Louis-Philippe du milieu du XIXe siècle en placage de loupe, avec une patine d'origine, des bronzes d'époques et un marbre vaut dans les 1200€ (jusqu'à 2000€ pour les plus exceptionnelles datant de 1820-1830).

Une majorité des commodes Louis-Philippe furent produites à la fin du XIXeme. Elles s'achètent autour de 700€ avec une petite plus-value lorsque, par exemple, la ceinture basse cache un tiroir.

Les belles commodes-secrétaire Louis-Philippe munies d'un tiroir supérieur formant un abattant s'échangent au dessus des 2000€.

Les commodes de pur style Charles X en bois clair à incrustations de bois sombre bénéficient d'une surcôte d'au moins 1000€.

 

 

 

Commode-secrétaire Restauration Louis-Philippe
Commode-secrétaire Restauration Louis-Philippe

 

 
 

Les différents types de commodes Restauration et Louis-Philippe

La commode classique Restauration Louis-Philippe se compose de trois ou quatre rangs de tiroirs avec une ceinture sous plateau en doucine et une plinthe surélevée sur des pieds bas. Des variantes de commodes présentent une plinthe à même le sol ou un bandeau supérieur sans doucine.

La commode d'époque Restauration, de style Charles X (1820-1825) se reconnaît aux incrustations en arabesques , palmettes et filets de bois sombre sur fond clair ou inversement.

Les commodes de petite taille sont relativement rares. Un psyché est parfois intégré sur le haut des commodes-secrétaire Restauration Louis-Philippe.

Une commodes à vantaux ajoute une impression de très grande simplicité grâce à ses portes dissimulant les tiroirs.

 

 

 

Les éléments caractéristiques de la commode Restauration Louis-Philippe

L'aspect cubique de la commode Restauration est renforvée à la fois par son piétement formé d'une plinthe cachant parfois un tiroir et par son bandeau supérieur en tulipe (forme de cavet) ou en doucine encadré de simples moulures.

Le plateau est soit en bois, soit en marbre gris Saint-Anne à angles arrondis et monté par emboîtures.

On trouve des pieds bas soit en équerre, avec une courbe rejoingnant la ceinture, soit en large sabot polygonal terminés par un petit support carré. Les montants restent droits, arrondis ou à pans coupés, exceptionnellement en ressaut ou en console pour certaines commodes 1820-1830.

 

 

 

Commode Restauration Louis-Philippe à vase
Commode Restauration Louis-Philippe à vase

 

 
 

Accessoires et matériaux des commodes Restauration Louis-Philippe

Les ébénistes du XIXe siècle privilégient les bois indigènes et meilleur marché comme le chêne, le noyer blond, le merisier (l'érable moucheté ou le citronnier pour les commodes de style Charles X). La production industrielle des placages, souvent en loupe de noyer, donne des produits moins onéreux mais plus fragiles à cause de leur faible épaisseur.

Deux prises latérales, souvent de forme circulaire, entourent une serrure centrale en laiton doré. Sous Louis-Philippe, seule la serrure persiste, le tiroir se tirant par la clef.

De rares chutes de bronzes en volutes et palmettes persistent avec le style Restauration puis disparaissent complètement sous Louis-Philippe.

 

 

 

Le décor caractéristique des commodes Restauration et Louis-Philippe

Les arrondis des angles adoucissent les formes sobres et quadrangulaires de ces meubles aux grandes surfaces lisses et planes. Les ébénistes créent de beaux effets de placage en utilisant les ronces, loupes et noeuds du bois. Le style Charles X de la Restauration se reconnaît par l'utilisation de discrètes incrustations et filets de bois sombre (palissandre ou bois noirci) sur fond de bois clair aux vives couleurs blondes (loupe de frêne orné de filet d'acajou, érable moucheté aux incrustations de palissandre).

On ajoute parfois de grossières volutes autours des éléments comme un gradin avec psyché.


Autres articles du même thème