Chargement en cours

Tabouret de bar industriel

Un solide siège vintage en métal
Tabouret industriel à piétement en cloche et assise ajustable.

Tabouret industriel à piétement en cloche et assise ajustable.

Le tabouret de bar de style industriel en métal est un siège idéal comme meuble de cuisine ou de bistrot. Son look design très épuré et rétro donne une impression de solidité et d'esprit factory.

L'origine du tabouret industriel


Tabourets industriels Ozalid
Tabourets industriels Ozalid

Au début du XXe siècle et jusqu'au lendemain de la seconde guerre mondiale, les industriels ont du répondre aux nouvelles normes  de sécurité pour les ouvriers travaillant dans les usines et les ateliers.
Le siège en bois du poste de travail est remplacé par un tabouret haut en métal. Plus ergonomique, plus stable et plus fonctionnel, il possède maintenant une assise réglable en hauteur et un dossier ajustable. Sa structure en métal et en bois dur lui assure une résistance au choc, aux incendies et aux produits chimiques.

L'industrie adapte ses innovations technologiques au mobilier. Le fabriquant d'ustensiles ménagers Tolix utilise sa technique de tôle emboutie galvanisée pour créer son premier tabouret métallique.
Enfin, le prix de revient est abaissé grâce à l'utilisation d'une structure tubulaire ou en lames d'acier simplement maintenue par un boulonnage visible, des rivets ou un minimum de soudures. Le traitement anti-rouille ou le bain galvanique préserve de la corrosion.

Ce tabouret industriel obtient rapidement un large succès. Il sert alors de siège d'atelier, de tabouret de d'architecte pivotant pour le dessin industriel ou de tabouret d'usine.
Le tabouret de dentiste est quant à lui monté sur un long fût fixé au sol et dispose aussi d'un dossier très inclinable.

Les industriels développent en même temps toute une gamme de luminaires sans fils, de tables, de rangements et de bureaux

 

Un tabouret en métal d'intérieur et d'extérieur


Tabouret industriel sur fût à piétement étoile et vis de réglage
Tabouret industriel sur fût à piétement étoile et vis de réglage

La mode du style industriel débute dans les années 1980 à New-York, où les premiers ateliers d'usines sont reconvertis en lofts. Les designers recherchent alors un mobilier se mariant bien avec les murs de briques, les cloisons de fer et de verre, les surfaces en béton ciré et les assemblages rivetés de type tour Eiffel. Ce style industriel ou factory rappelle l'ambiance et le côté pratique d'une usine en bien rangée et bien propre...

Le tabouret d'usine en métal y retrouve naturellement sa place. Il donne une touche rétro et vintage avec ses couleurs métalliques, bleu-vert, gris galvanique, marron-rouille ou laqué de couleur vive. Le bois patiné reverni apporte aussi un effet chaleureux.

Le tabouret de bar industriel, neuf ou ancien, meuble généralement les lieux de convivialité. On s'y assoit autour d'un plan de travail, d'une tablette de bar, d'un îlot central de cuisine ou d'une
table haute.
On utilise également ce siège comme chaise et tabouret d'hôtellerie aux comptoirs des cafés-restaurants ou des pubs.
Lorsqu'il est bien traité anti-rouille ou laqué entièrement, il sert de meuble d'extérieur sur les terrasses de bistrot ou dans les jardins.

Comment choisir son tabouret de bar industriel


Il existe une large gamme de hauts tabourets de style industriel. En plus du look et des fonctionnalités spécifiques de ce type de siège comme l'assise réglable, il faut apprécier le niveau de qualité attendu.

1 - Le tabouret industriel d'origine est le plus recherché. Il faut compter au minimum 200€ pour les premiers prix chez les marchands d'antiquité comme aux Puces de Saint-Ouen à Paris ou autres antiquaires. Les sièges d'avant-guerre ont une côte beaucoup plus élevée.
Ces tabourets ont l'avantage d'être très solides, de grande qualité et très décoratifs. Cependant, ils nécessitent bien souvent une petite remise à neuf avec un nettoyage de surface, un revernissage ou de quoi raviver les couleurs.
Les marques les plus prisées sont Tolix, Bienaise et Nicolle.

2 - Le tabouret de bar industriel neuf et de qualité coûte aujourd'hui au minimum 100€-150€. Il s'agit généralement de rééditions des grandes marques dont on est sûr de la finition.

3 - Pour les petits budgets, on trouve des tabourets de métal pas très chers, à partir de 50€ sur internet. Ces meubles à monter soi-même trouvent bien leur place dans une cuisine par exemple. Moins solides et plus fragiles, ils ne conviennent généralement pas comme mobilier d'extérieur.  Leurs matériaux sont moins onéreux. L'assise est en effet en pin ou en bois blanc plutôt qu'en chêne. Le métal est de plus fine épaisseur et donc plus facilement pliable.

 

Les différents types de tabourets industriels


On distingue trois principaux types de tabourets industriels:
1 - Le tabouret haut tout en métal de type Tolix
2 - Le tabouret haut en métal et en bois à assise fixe
3 - Le tabouret à assise ajustable, à vis ou parfois à piston

Les piétements sont généralement à quatre pieds droits, en cloche ou sur fût. Il n'existe pratiquement aucune version à trois pieds à cause de son instabilité.
L'armature en métal est soit de type tubulaire cintrée ou soudée, soit en lames d'acier soudé ou plié, soit en tôles embouties. Pour l'assemblage, on trouve des techniques par rivets, par boulonnage ou par simple soudure.

Parmi les options disponibles sur ce type de tabourets, on trouve:
- des embouts de pieds en caoutchouc anti-dérapant
- un anneau ou barre de repose-pied
- une assise ajustable en hauteur et pivotante de gauche à droite
- un petit dossier de tabouret ou dosseret, parfois inclinable
- un traitement anti-rouille ou galvanisé
- une finition laquées , chromées, cuivrées, dorées, etc.

 

Le tabouret de bar industriel de type Tolix (Tout en métal)

Tabouret industriel Nicolle
Tabouret industriel Nicolle

Dans les années 1930, Xavier Pauchard invente une série de sièges entièrement réalisés en tôle emboutie galvanisée. Le tabouret Tolix H devient alors une icône du design industriel.
Entre 1920 et 1949, la société Nicolle crée son célèbre tabouret à queue de baleine caractéristique. D'autres créateurs comme Joseph Mathieu proposent également des sièges de conception similaire.
L'assise d'une hauteur typique de 77 centimètres est percée d'un trou pour offrir une prise ou pour l'écoulement de l'au de pluie. Une petite galette de cuir ou de rembourrage améliore le confort de l'utilisateur.
Il existe des variantes de différentes hauteurs, avec ou sans dossier, et aux finitions de couleurs variées (chromé, poli, gris, noir, blanc, rouge, ...).

La technique de la tôle emboutie a l'avantage de limiter les points de soudure et donc le risque de casse. De plus, la forme spécifique permet un empilage des sièges. Comme le tabouret est tout en métal, le bain galvanique protège l'intégralité de sa surface contre les points de rouille.
Les tabourets Nicolle utilisent, quant à eux, la technique de pieds d'acier moulés dans la masse, plutôt que par soudure, assurant ainsi une bien meilleure résistance.

 

Le tabouret haut industriel en métal et bois avec une assise fixe

Tabouret industriel à large assise fixe
Tabouret industriel à large assise fixe

D'une hauteur moyenne de 75cm, ce type de tabouret possède une assise ronde ou carrée de 33cm. Un arceau ou entrejambe en bas du piétement sert de repose-pied.
On préfère ce type de tabouret de bar avec de larges dimensions à la base, au minimum de 45 centimètres de côté. L'assise en chêne plutôt qu'en pin ainsi que de lourdes armatures bien robustes sont des critères de choix importants.
Côté look, le style factory privilégie l'acier naturel, le gris époxy, le métal brossé ou, encore mieux, le bleu-vert métallisé. La présence de traces d'usures et de patine sur le bois sont un plus.

 

Le tabouret ou la chaise tournante ajustable en hauteur

Le tabouret de bar industriel classique possède une assise tournante de hauteur réglable grâce à un système de vis . La hauteur de l'assise varie de 70 à 85 centimètres pour convenir à une table de bar haute de 110 centimètres. On choisira de préférence un tabouret dont la course de la vis est réglable entre 15 et 20 centimètres.
Le serrage se fait au moyen un papillon, d'un boulon, d'une molette ou d'une vis à crémaillère pour les plus anciens modèles.

La structure du piétement est soit en tubes cintrés maintenus par des attaches boulonnées, soit en tubes d'acier soudés, soit en bandes de métal pliées et rivetées. La droiture de la course de la vis est assurée par un long tube ou un croisillon de maintien intermédiaire.
Le repose-pied cylindrique ou carré à angles arrondis assure aussi la solidité du piétement. Ce dernier dispose soit de quatre pieds droits ou en cloche, soit d'un fût terminé en socle ou en étoile pour les sièges des années 60-70.
A l'origine, l'assise et le mini-dossier étaient en chêne, mais, dès les années 50, apparaissent les surfaces en bois de contreplaqué moulé de hêtre ou en bouleau . Parfois un petit rembourrage en cuir améliore le confort rustique de ce meuble.


Chaise industrielle n°204 de la société Biénaise
Chaise industrielle n°204 de la société Biénaise
Tabouret industriel en métal Bienaise
Tabouret industriel en métal Bienaise
Tabouret de bar industriel à vis et assise ronde
Tabouret de bar industriel à vis et assise ronde

Diverses sociétés industrielles ont produit leurs propres sièges à hauteur réglable. Leur marque est généralement indiquées par une plaque rivetée ou une gravure en creux dans la structure.
Parmi les marques françaises de renom, on trouve le tabouret à vis de la société Bienaise, créé par les frères Nelson dans les années 20. Il s'agit du tout premier siège industriel en France. D'autres fabricants ont suivi comme Simanco-Singer dans les années 30 avec ses piétements en fonte, la société allemande Pagholz, d'autres comme Ozalid, Héliolithe, JB Pennel, etc.
Le designer hollandais Friso Kramer a aussi produit des tabourets industriels pour la société Ahrend de Cirkel

Il existe de nombreuses copies de chaises et tabourets industriels à assise réglable. Il faut donc faire attention aux finitions et à la qualité des matériaux lors de l'achat. On préfère une structure à acier épais, avec des soudures franches, des renforts d'angle, une assise en bois de chêne et un traitement anti-rouille.
Une ancien tabouret des années 50 en bon état est bien sur préférable à une copie clinquante récente.

La finition de ces tabourets vintage à assise réglable est généralement en laqué blanc, gris noir, vert industriel, de couleur étain, cuivré, chromé ou métal poli.

xyz
Bonjour, Je vends une chambre style Henri II comportant : - un lit - une armoire avec 2 portes vitrées - une coiffeuse (ou cabinet de toilette?) avec miroir et dessus marbre - une table de chevet dessus marbre Le tout en très bon état. Prix à débattre Visible et à retirer sur Andernos-les-Bains (33) Contact par mail uniquementPrix à débattre

Meilleurs quizzers des 3 derniers jours

Quizz Styles des meubles

  • 1 - BroceronArtegypt (Score: 52)
  • 2 - PoeleNeoclass (Score: 33)
  • 3 - VermilloArtdeco (Score: 26)
  • 4 - BeffroiStylehol (Score: 19)
  • 5 - AsphalteRegence (Score: 3)
  • 6 - BoissellFederal (Score: 3)
  • 7 - BrettureStyleann (Score: 2)
  • 8 - MassedNeogothi (Score: 1)
  • 9 - ReserveBauhausr (Score: 1)
  • 10 - BrancheMission (Score: 1)

Quizz des Arts Décoratifs

  • 1 - ColledeRegence (Score: 16)
  • 2 - ClotureOttocento (Score: 11)
  • 3 - BrettureStyleann (Score: 3)
  • 4 - ThyrseStylebel (Score: 1)
  • 5 - VirginalNeoclass (Score: 1)
  • 6 - MichelanRationali (Score: 1)
  • 7 - AmbulairMobilier (Score: 1)
  • 8 - PailleInspirati (Score: 1)

Quizz Styles des meubles

Quel est le style de ce meuble?

Quizz des Arts Décoratifs

Que représente cette image?
Achat / shopping
Access administration